La BBC va reprendre ses reportages en anglais en Russie | Bbc

La BBC doit reprendre ses reportages en anglais en Russie après avoir temporairement suspendu sa couverture pour évaluer les implications de la nouvelle loi sur les médias du pays.

Il a suspendu le travail de ses reporters et de son personnel de soutien en Russie vendredi après l’adoption d’une loi érigeant en infraction pénale la diffusion de « fausses » ou « fausses » nouvelles sur la guerre du Kremlin en Ukraine.

La BBC a déclaré qu’elle avait « examiné les implications » de la loi et qu’après une « délibération prudente », elle continuerait ses reportages en anglais à partir de mardi soir.

Dans un communiqué, la BBC a déclaré: « Nous avons examiné les implications de la nouvelle législation parallèlement au besoin urgent de faire rapport depuis l’intérieur de la Russie. Après mûre réflexion, nous avons décidé de reprendre ce soir les reportages en anglais depuis la Russie, après leur suspension temporaire à la fin de la semaine dernière.

« Nous raconterons cette partie cruciale de l’histoire de manière indépendante et impartiale, en respectant les normes éditoriales strictes de la BBC. La sécurité de notre personnel en Russie reste notre priorité numéro 1. »

Le diffuseur a suspendu le travail de tous ses journalistes et de son personnel de soutien en Russie après que la Douma russe a approuvé la loi réprimant les médias étrangers. En conséquence, un certain nombre de groupes de médias ont renvoyé leur personnel de Russie, la nouvelle loi menaçant essentiellement de punir le journalisme indépendant de peines de prison pouvant aller jusqu’à 15 ans.

Le directeur général de la BBC, Tim Davie, avait précédemment déclaré que la nouvelle loi semblait « criminaliser le processus de journalisme indépendant » dans le pays.

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères de Vladimir Poutine, Maria Zakharova, avait accusé la BBC de jouer un « rôle déterminé dans l’atteinte à la stabilité et à la sécurité russes » pour ses reportages sur l’invasion russe de l’Ukraine.

Vendredi, la Société Radio-Canada et Bloomberg News ont déclaré que leurs journalistes avaient également cessé de travailler. CNN et CBS News ont déclaré qu’ils cesseraient de diffuser en Russie et d’autres médias ont supprimé les signatures des journalistes basés en Russie alors qu’ils évaluaient la situation.

Les responsables russes ont déclaré à plusieurs reprises que de fausses informations avaient été diffusées par les États-Unis et leurs alliés d’Europe occidentale dans le but de semer la discorde parmi le peuple russe.

La nouvelle législation a été rédigée par la chambre haute du Parlement russe et promulguée par Poutine, a rapporté l’agence de presse officielle Tass.

« Cette loi imposera des sanctions – et des sanctions très sévères – à ceux qui ont menti et fait des déclarations qui ont discrédité nos forces armées », a déclaré le président de la Douma, Viatcheslav Volodine.

Reuters a contribué à ce rapport

.Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *